Historique

eourres

 La commune d’Eourres a lancé l’exploitation de sa filière bois il y a déjà de nombreuses années. Des hectares de forêt ont été abattus pour les cultures et les pâturages des anciens. Ceux-ci décidèrent également de planter du pin noir pour diminuer l'érosion due au surpâturage. Certains pratiquaient même la technique des charbonnières...

Aujourd’hui, paysans et habitants se mobilisent pour trouver des solutions face à l’avancée exponentielle des cultures de pins et tentent de valoriser et d'entretenir la magnifique hêtraie perchée sur l’adret de la montagne de Mare.

Acteurs de la Gestion forestière

La forêt communale d’Eourres est gérée par deux organismes d’état, l’ONF (Office Nationale des Forêts) et la mairie qui déterminent ensemble la politique de gestion forestière.

Pour le bois de chauffage, chaque année l’ONF sélectionne des arbres destinés aux coupes d’affouage. Ces coupes sont réservées aux habitants d’Eourres désirant  couper du bois pour se chauffer l’hiver. Mais nombreux sont ceux à n’avoir ni l’envie ni l’équipement pour extraire et ramener le bois à leur domicile.

En ce qui concerne la gestion de la croissance exponentielle des pins noirs sur les terrains communaux, la mairie a installé en décembre 2014 une réseau de chaleur à plaquettes forestières. Il  permet de chauffer l'école, la mairie ainsi que trois logements sociaux et de diminuer ainsi la population des pins.

En savoir plus sur les plaquettes forestières cliquez ici

Initiative villageoise

En effet, le métier de bûcheron ne s’improvise pas, surtout en montagne! C’est pourquoi, Mathieu Frémont,  grimpeur-élagueur de profession et habitant d’Eourres se met à présent au service de la communauté afin de permettre aux habitants deux points essentiels :        

bucheron

se chauffer avec un bois local

 soutenir le maintien et l’entretien de la splendide hêtraie du village

Ce projet est novateur.  Il dépasse la notion d’exploitation du bois énergie puisqu’il y intègre également une logique de sauvegarde et de développement du patrimoine culturel et environnemental. Ainsi, la gestion raisonnée de la coupe d’arbres y sera combinée à des projets pédagogiques et des activités ludiques enseignant le respect de la forêt.

Préserver la forêt de feuillus et démontrer qu’une gestion forestière écologique peut être viable, tel est le l’objectif de ce grimpeur d'arbre qui, au travers d’une communication et d’une transparence accrue entre habitants et acteurs de la forêt, participera à un meilleur équilibre entre le village et son patrimoine forestier.

                     Coup d'oeil sur la gestion forestière en France